Direction de l'Expertise scientifique collective, de la Prospective et des Etudes

Les activités d’INRAE en matière d’expertise scientifique collective, de prospective et d’étude ont pour objectif d’éclairer la décision publique et d’alimenter le débat public sur des questions sociétales complexes touchant à l’agriculture, l’alimentation et l’environnement.  Qu’elles soient confiées à l’Institut ou demandées par l’Institut, ces activités sont coordonnées à INRAE par la Direction de l’expertise scientifique collective, de la prospective et des études (DEPE). Ce site présente les méthodologies utilisées, les opérations réalisées, les formations associées et les moyens de contacter la DEPE si vous êtes intéressés par la participation à nos travaux ou par leur utilisation dans vos propres projets.

Image générée par intelligence artificielle
Article

06 juin 2024

Rédaction : DEPE

Prospective pour construire des scénarios de systèmes alimentaires durables et favorables à la santé ayant recours aux microorganismes

Une nouvelle Prospective pour construire des scénarios de systèmes alimentaires durables et favorables à la santé ayant recours aux microorganismes
©INRAE
Le colloque aura lieu le mercredi 20 novembre 2024, de 13h30 à 17h30 à l'auditorium du FIAP, 30 rue Cabanis, 75014 Paris. Une “Fresque du sol” sera animée en présentiel de 11h à 12h. Un message vous avertira de l'ouverture des inscriptions début septembre 2024. Possibilité de suivre le colloque et de poser des questions à distance.
Formation au Cambodge
Une formation « Training and Workshop: Scientific Information in a collective scientific assessment », animée par Virginie Lelievre (DEPE-AgroEcosystem), Agnès Girard (PHASE) et Anne Laure Achard (AQUA) documentalistes INRAE a eu lieu du 4 au 7 mars 2024, à l’Université Royale d’Agriculture, à Phnom Penh au Cambodge.
La Direction de l’expertise scientifique collective de la prospective et des études d’INRAE et la Mission Expertise et Consultance de l’IRD sont invitées la semaine du 22 au 26 avril 2024 à différentes réunions autour de l’expertise et de la prospective organisées à Washington et New York.

OPERATIONS EN COURS 

Indicateurs de la qualité de sols
© INRAE

Etude "Indicateurs de la qualité des sols"

Il s’agit d’identifier les composantes qui peuvent servir d’indicateurs de la qualité des sols. Dans un contexte de prise de conscience de la contribution des sols aux services rendus par les écosystèmes et des dangers associés à leur dégradation, les scientifiques proposent différents cadres conceptuels pour définir ces indicateurs, se fondant sur des critères de qualité, fertilité, menace, santé, sécurité, fonction, service, etc.
Mais lesquels choisir ? Peu de travaux ont testé leur application, ou démontré leur opérationnalité dans différents contextes et différents usages des sols (sols agricoles, forestiers, urbains, pollués…). On ne dispose pas aujourd’hui d’une vision globale des besoins ni des indicateurs de la qualité des sols à même d’y répondre.

BiodivLabel

Etude INRAE - Ifremer "Impact des produits alimentaires certifiés sur la biodiversité"

Cette étude  étudie les effets des pratiques  de production agricole, aquacole et de pêche des produits alimentaires sous label (bio, IGP, MSC, pêche durable, label rouge, etc.) sur la biodiversité.  Elle s'inscrit dans la perspective de l'affichage environnement des produits alimentaires. Celui-ci vise à transmettre aux consommateurs des informations sur les caractéristiques environnementales des produits proposés sur le marché.
L’Analyse de Cycle de Vie (ACV) semble, à ce jour, la méthode la plus adaptée et opérationnelle pour disposer d’indicateurs environnementaux à l’échelle des produits alimentaires. Elle s’avère cependant insuffisante pour appréhender les impacts de la consommation des produits alimentaires sur la biodiversité.

Plastiques
© INRAE

ESCo INRAE - CNRS "Les plastiques utilisés en agriculture et pour l'alimentation"

Cette ESCo vise à faire l’état des connaissances scientifiques disponibles sur les usages des plastiques en agriculture et pour l’alimentation, leurs perspectives d’évolution et les propriétés requises en fonction de ces usages.
Les plastiques sont de plus en plus utilisés depuis les années 1950 du fait de nombreuses propriétés très intéressantes. Le secteur agricole et alimentaire représente près de la moitié des plastiques utilisés en France. Les plastiques étant toutefois peu, ou pas, dégradables et donc très persistants dans l’environnement, les déchets plastiques s’accumulent tout au long des chaines trophiques.
Elle passera en revue la littérature scientifique pour caractériser les propriétés de ces plastiques en fonction de leur composition et au cours de leur cycle de vie. Elle mettra en évidence leurs impacts environnementaux sur les écosystèmes terrestres et aquatiques, à l'exclusion des écosystèmes aquatiques marins, et sanitaires. Elle analysera la façon dont les compromis entre les propriétés attendues de ces plastiques peuvent être pris en compte dans une démarche d’écoconception et dans le respect des normes sanitaires. Elle s’appuiera sur une revue de la réglementation en privilégiant le contexte européen de l’usage des plastiques.

POURQUOI NOUS REJOINDRE ?

Si vous êtes intéressés par les activités d’expertise et de prospective, ou par les travaux que nous avons déjà conduits, ou par travailler dans un organisme de recherche au service de la décision publique et du débat sociétal (en tant que fonctionnaire ou qu’agent contractuel), écrivez-nous à depe-contact[@]inrae.fr

Participer à une opération d’expertise scientifique collective, d’étude ou de prospective est une opportunité pour valoriser ses compétences scientifiques pour répondre à une demande des pouvoirs publics au travers d’une approche interdisciplinaire associant les sciences de la vie et les sciences sociales à partir d’un état de l’art exhaustif de la connaissance scientifique sur un sujet complexe. Pour en savoir plus, écrivez-nous à depe-contact[@]inrae.fr